Malgré un bon virus qui me cloue chez moi toute la semaine, je refait les plans de l'année qui vient de commencer pour attendre au mieux mes objectifs.
La fin ne justifie pas les moyens selon moi, mais ça prend plus de temps et plus d'énergie mais le plaisir n'en est que plus grand.
Je reste ultra motivé mais dans ces moments où l'on se sent faible comme c'est dur d'apercevoir ce que serait la vie sans l'espoir de réaliser ce dont on rêve.
Ce qui me tient debout c'est de me dire que les moments creux décuplent l'énergie pour la suite, mais cette épisode me montre les limites physiques de mes engagements car à un moment le corps dis stop et on ne peut pas le contredire.
Que je le veuille où non je dois m'arrêter pour me reposer et mettre entre parenthèse pour quelque temps ces défis physiques.
Ce qui est complètement fou c'est que cette période ne me refroidit pas du tout mais me donne envie d'en faire deux fois plus quand je serais remis.
Gare à la constance car c'est toujours comme cela que l'on juge.
Volonté et Persévérance